• Galatée avec un G comme Gaston

     Lavoisier m'énerve toujours, mais pas  B[LUDO]G 

    Lui, si. 

     

    Galatée avec un G comme Gaston

     

    Donc j'écris toujours mes articles dans ses commentaires.

    Telle une boule de gui dans la tête d'un chêne chenu

    (et pas le contraire, ça serait déplacé...)

    ou

    le ténia dans les entrailles de mon ex

    le liseron dans mes hortensias.

    (Histoire d'écrire poétiquement distinguement)

    Bref, B[LUDO]G s'énerve.

    ...

    Tautologie...

    ...

     

    Il a découvert le mystère bordélique

    de l'album manquant de Gaston Lagaffe aux éditions Dupuis.

    Re-donc, je commente...

    Et je re-cycle...

    Bordel on a eu le label E3D au collège, faut bien suivre la mouvance, hein !

    (et continuer d'écrire distinguement poétiquement...)

     

    Parenthèse

    (Je sais, j'esssplique, passqu'ON me dit qu'il m'arrive d'être absconse.

    En fait, ON ne me l'a pas dit en un seul mot, mais je sais traduire : 

    Un seul neurone, certes, mais intello et musclé, alors j'adapte !

    E3D ça veut dire en sabir éducationationalien : Établissement en Démarche de Développement Durable

    Donc, je m'établis et je démarche pour me développer durablement.

    Z'avez la trouille, hein ?

    ...

    Moi aussi...

    ...)

    Fin de Parenthèse

     

    Chez B[LUDO]G, c'est ICI que ça se passe

     

     ***

    Roman d'une Gastonienne blonde

     

    Je le connais bien depuis longtemps ce casse-tête casse-bonbons. Mes premiers albums à moi datent des années 60. Je les ai piqués à mes parents...

    Bon, fin du premier chapitre.

    (Là j'ai fait court, ça m'épate moi-même...)

     

    Jeune étudiante, je décide qu'il me faut écrire le chapitre deux

    et avoir MA collection personnelle à disposition

    [pasque ne les relire que chez mes parents, (qui sont à 80 km et moi à Paris) mes oncles, mes tantes ou mes cousins devenus adultes, (mais qui sont à 450 km et moi toujours à Paris), ça va bien un temps.

    Surtout que les albums sont dans les toilettes  (Horreur avec un grand Ô !!!)

    et je ne suis pas constipée, moi !]

    Je prends donc mon billet de 50 francs

    tout frais émoulu du 8e arrondissement où je donne des cours de littérâture à un jeune grandbourgeois qui repasse le concours d'HEC,

    " pârce qu'il ne l'a pas eu du premier coup, â cause de la littérâture, Mâdemoiselle. Ils sont tous si êxcssssêllents dans les matières principâles, qu'il fallait bien qu'on les sélectionnât (sur de la pisse de chât...) sur les matières plus négggligeâbles... "

    et je vais chez Gibert.

    Or (Avec un grand H, comme "horreur")

    chez Gibert, il y a un mélange de BD neuves et d'occasions...

    comme neuves, les occasions...

    J'achèèèèète, sans faire gaffe !

     

    Mais bon, comme je suis fan et accro, je le sais bien qu'il n'y a pas de 5. Je ne le cherche donc pas... Et acquiers d'autres albums.

     

    Chapitre 3.

    Jeune maman fauchée, (forcément, le ténia n'était pas celui que l'on pensait...)

    au fin fond de l'Est de la France.

    Brocante géante près de mon bled tous les ans.

    Un tit gosse qui vend une collection, quasi entière ! J'oublie donc le réel et, comme au Monopoly quand tu es rue de la Paix, je ne compte pas, un pot comme ça, ça ne se refuse pas : j'achèèèèèète.

    Et je me ruine en passant.

    (Et je prends une eng....ade monumentale aussi, toujours en passant)

    Sûre de moi.

    Ben si.

    (Quand même, faut pas déconner, c'est GASTON, quoi !)

    Et je lis....

    (À part enseigner, y pas beaucoup d'autres choses à faire au fin fond de l'Est de la France avec 2 mouflets, 1 ténia PN, 1 chalet isolé et 1 neurone zébré...)

    ...

    Ben nan !

    Je ne retrouve pas certains gags de mon enfance !

    (J'ai toujours appris Gaston par cœur. Ben si ! On ne se refait pas...)

     

     

    Chapitre 4.

    Maman solo, en ville. toujours à surveiller le budget, mais un peu moins. Je vais à Monuniprix, pasque la librairie a fermé

    - Grosse détresse de l'âme, je ne me remets toujours pas de ce deuil :

    Espace Cul----l de chez Lecl--c m'a tuer ! - 

    Je veux retrouver les épisodes manquants, puisque

    Dupuis a depuis,

    fait le nécessaire...

    ...

    ...

    Épilogique :

    Ma collection à moi est trop bordélique !

    Impossible de vouloir faire un tri méthodique de ce qui me manque.

    Comme quoi, je suis une vraie Gaston femelle.

    La mémoire palliera.

    Dupuis, depuis, m'aide encore à vivre...

    Biz.

     

     Par : Galatée la puce, déesse gastonienne blonde sans ténia

     

    P.S. Dis B[LUDO]G, ça ne t'ennuie toujours pas que je ponde mes embryons d'articles chez toi en ce moment ???

     

     

    « Lavoisier m'énerve !Galatée au marché : Le papillon et l'abricot »

  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Juin 2015 à 15:11

    ....CONTINUE.....continue stp, c'est trop bien, je passe du temps à te lire et relire mais comme j'aime çà!

    Gros bisous d'une f'(ille)emme de l'est, Mireille du Sablon

     

    2
    Lundi 29 Juin 2015 à 17:26

    Ben, en attendant un moment professionnel qui s'annonce délicat demain matin, (...)

    j'attends des idées en allant faire ma parasite chez B[LUDO]G.

    Et je me dépêche de me marrer !!!

    Gros bisous à toi et aux autres fêlés happy 

    (PS Je t'ai vue avec ton Maire, nanana !)  cool

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vendredi 3 Juillet 2015 à 10:10

    Bonjour,

    Il est sympa comme ton blog. N'hésite donc pas à l'adopter.

    Bisous bisous

    4
    Dimanche 5 Juillet 2015 à 09:06

    Je crois bien que Martine s'est déjà proposée !   happy

    5
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 18:19

    Ah, ben je devrais passer plus souvent.

    1) Ça ne me dérange toujours pas que tu passes me voir et que tu laisses de larges esquisses de tes prochains articles. Tes bonnes feuilles c'est chez moi.  :-)
    2) J'aime bien qu'on me caresse dans le sens du poil.
    3) C'est vrai pour le fin fond de l'est de la France. C'est pour ça qu'on n'arrête pas de manger et de boire. Et de bloguer.
    9999999999999999999999999999999) Il y a encore un jeu blogué bloqué chez Martine. Chat chacha.

    Bonne soirée.

    B[LUDO]G

    PS: Pour l'E3D on vous a appris à remplacer vos ampoules dévoreuses d'énergie par des LED sans tomber de l'échelle ?  :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter