• Ouiiiiiiiiiiiiiiii, ma viiiiiiiiiie est un manèèèèèèèèèèèège...

    Une absence, ça s'explique, alors,
    j'entr'ouvre mon coffret...



                "- OUUUUUUIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNN !
                 - Mais que se passe-t-il dans cette chambre, Galatéa ?
                   Je croyais que tu jouais tranquillement avec Ondine.
                 -  OUUUUUUIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNN !
                 - O.K. ma puce, je m'occupe de ton pied ! 
                   M'enfin, Galateo, peux-tu m'expliquer? Que fait-elle par terre ? 
                   Et pourquoi Ondine est-elle perchée en haut des lits superposés ?
                 - Sa copine, elle a pas voulu sauter !
                 - !!!
                 - OUUUUUUIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNN !
                 - Bon, je vais chercher de quoi te soigner et rassurer la maman d'Ondine 
                   avant qu'elle n'avale son thé de travers...
                   Tout de même, Galatéa, qu'est-ce qui t'est donc passé par la tête ?
                 - SNIF, j'ai voulu faire SNIF comme mon frère !  
                 - Comme ton fr............... GALATEO !!!!!!!!!
                 - Ben nan !!!!! C'est pas vrai, elle raconte des blagues !!!!!!!!!!!!!
                             Pasque, MOI, je mets des oreillers par terre avant de sauter !"




                   Epilogue (pas très moral, mais qui me satisfait quand même au final...) : 
                   Galatéa a reçu un joli coloriage en cadeau de la radiologiste de l'hôpital,
                   et ses copines de l'école ont fait des progès en dessin en s'exerçant sur son plâtre.
                   La maman d'Ondine est toujours ma copine et veut bien que nos filles se revoient.
                   Le papa de mes enfants ne m'a pas attaquée en justice pour négligence.
                   Galatéo n'a pas été privé de console,
                   mais il doit mettre seul le couvert et le débarrasser pendant trois semaines.
                   J'ai le dos en compote d'avoir Galatéa sur mes épaules pour monter et descendre
                   les quatre étages qui conduisent à notre temple, sweet temple...

                   Ouiiiiii, ma viiiiiiiiiiie est un manèèèèèèèèèèège.....  


                  

    « Ponts, ponts, pom, pom... (part. 2)L'impossible slogan... pub 4 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Octobre 2009 à 12:57
    Flo-Avril
    lol c'est malin, tu m'as fait rire quand j'avalais mon café
    Bisous, Flo
    2
    Jo
    Lundi 12 Octobre 2009 à 22:02
    Jo

    Un manège fait du sur-place : tes galopins, j'espère, avancent et progressent ! Rien de tel que les cicatrices pour commencer à comprendre la différence entre "mon corps" et "le reste du monde"… sans parler de l'apprentissage de la gravité ! 

    3
    Lundi 12 Octobre 2009 à 22:57
    fée des agrumes
    Et ben, j'en reste sans voix.
    4
    Mardi 13 Octobre 2009 à 14:51
    Marc de Metz






    Dire que tu en as pris pour encore une bonne vingtaine d’années…

    Vont pas être de tout repos ces années à venir avec tes téméraires.

    Un jour, au bout de ces années, je sais que tu riras de tout encore.

    En attendant, c’est sympa de nous dédramatiser ton dramatique.

    Dire que tu as été condamnée presque à vie, chanceuse maman !

    Tes téméraires un jour seront encore plus téméraires et là… Waouh.

    J’ai vraiment aimé ta narration, quelque peu embellie mais je pardonne.

    Je pardonne car tes téméraires et toi c’est une vraie histoire d’amour.

    Je t’embrasse, très fort et les téméraires aussi, bien entendu. Marc de Metz.

    5
    Dimanche 18 Octobre 2009 à 10:21
    Galatée

    Mais je n'ai rien embelli du tout !!!
    Je n'arrête pas de te le dire !
    Enfin, lundi : la quille ! Galatea n'aura (j'espère) plus de béquilles !
    Et si c'est le cas,
    pour mon dos en compote,
    j'attends la venue d'un merveilleux masseur coiffeur !
    :-p
    Je te bise quand même !!!
    (Et pis... tu m'appelles quand ?????)
    Galatée

    6
    Dimanche 18 Octobre 2009 à 10:23
    Galatée

    Chez moi,
    ce sont les oreilles qui ont surtout souffert :
    mes lares.dons ont dû être sirènes de pompiers dans une vie antérieure !
    ;-)
    Je t'embrasse, ma fée,
    Galatée

    7
    Dimanche 18 Octobre 2009 à 10:27
    Galatée

    Chic, je retrouve Jo !
    :-)

    Oui, mes lares.dons (dons du foyer, je traduis...)
    avancent...
    ils jouent, ils aiment, ils tombent, ils braillent, ils se relèvent...
    et ils avancent.
    Alors, je me dis que je ne suis pas trop mauvaise Mâne :
    mon foyer a une Âme...

    Gros bisous étoilés,
    Galatée

    8
    Dimanche 18 Octobre 2009 à 10:33
    Galatée

    Suis désolée pour les taches...
    ;-)
    Mais si je regrette la conséquence,
    je suis fière de la cause !
    :-)
    Merci de ta fidélité, ma Flo,
    et, surtout, merci d'être qui tu es...
    Galatée

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter